Espace presse

Paris, le 16/03/2018. Depuis 2015, de nombreux producteurs et productrices de lait ont converti leur exploitation en bio. Les producteurs-rices de lait bio de la FNAB et les associations et Organisations de Producteurs réunies au sein de Lait Bio de France souhaitent réaffirmer leur confiance dans l’avenir de leur filière ! CP commun FNAB et Lait Bio de France.

Paris, le 16/03/2018. Depuis 2015, de nombreux producteurs et productrices de lait ont converti leur exploitation en bio. Décembre 2017 a été un mois record pour la collecte de lait bio : 62 millions de litres ont été collectés, soit 43% de plus qu’en décembre 2016[1]. Cette forte croissance se poursuit cette année : la collecte annuelle devrait ainsi dépasser les 800 millions de litres de lait bio à partir de mai 2018[2]. Dans ce contexte d’augmentation conséquente des volumes de lait bio produits, les producteurs-rices de lait bio de la FNAB et les associations et Organisations de Producteurs réunies au sein de Lait Bio de France souhaitent réaffirmer leur confiance dans l’avenir de leur filière !

 

L’arrivée en bio de nombreux-ses producteurs-rices ayant engagé leur conversion en 2016 explique l’accroissement de la production laitière au printemps 2018. Certains acteurs de la filière lait semblent croire que ces éleveurs et éleveuses se sont engagés en bio uniquement pour le prix. Ce serait pourtant réducteur que de le penser : les modes de consommation changent, les modes de production changent... à quand un changement de discours dans la filière, pour un développement de la bio vraiment ambitieux ?

 

L’offre est encore insuffisante

La demande des consommateurs-rices en lait bio progresse[3] mais la consommation ne peut évoluer qu’au rythme de la production. La demande réelle est donc certainement sous-estimée ! Les industriels qui investissent dans la transformation ne s’y trompent pas. De nouveaux acteurs économiques ainsi que des démarches de qualité arrivent sur le marché de la bio, preuve de son dynamisme et de leur confiance dans les débouchés.

 

La consommation reste soutenue malgré une évolution positive des prix de vente[4]. La FNAB (Fédération Nationale d’Agriculture Biologique) et Lait Bio de France restent donc confiants quant à la dynamique de la demande et redoutent même qu’elle ne soit pas satisfaite malgré l’augmentation de la production laitière bio en 2018. C’est un mouvement de fond en phase de démarrage, qui doit être poussé par une communication positive sur les produits bio.

 

Il faut un flux soutenu de conversions

Nous, représentants des producteurs-rices bio et des associations et Organisations de Producteurs de lait bio, appelons à un flux de conversions continu et soutenu, pour répondre aux attentes de la société et engager la transformation de l’agriculture.

 

L’engagement continu de nouveaux producteurs-rices bio est nécessaire au développement et à la consolidation de la filière laitière bio. Il doit donc être encouragé et accompagné d’un appui technique aux éleveurs-ses pour assurer la réussite de ces conversions.

 

Enfin, dans un tel contexte, nous resterons vigilants à ce que les producteurs-rices ne soient pas la variable d’ajustement des industriels et des distributeurs.

 

Contacts presse :

- Éric Guihery, éleveur laitier en Mayenne et secrétaire national de la FNAB : 06 76 60 03 90

- Pierre Moineau, éleveur laitier bio en Loire-Atlantique et président de Lait Bio de France : 06 89 86 63 18


[1] Source : FranceAgriMer (enquête mensuelle laitière).

[2] Source : Estimation CNIEL (enquête conversions).

[3] Source : FranceAgriMer d’après Kantar Worldpanel.

[4] Source : CNIEL d’après panel IRI.

Paris, le 16/03/2018. Depuis 2015, de nombreux producteurs et productrices de lait ont converti leur exploitation en bio. Décembre 2017 a été un mois record pour la collecte de lait bio : 62 millions de litres ont été collectés, soit 43% de plus qu’en décembre 2016[1]. Cette forte croissance se poursuit cette année : la collecte annuelle devrait ainsi dépasser les 800 millions de litres de lait bio à partir de mai 2018[2]. Dans ce contexte d’augmentation conséquente des volumes de lait bio produits, les producteurs-rices de lait bio de la FNAB et les associations et Organisations de Producteurs réunies au sein de Lait Bio de France souhaitent réaffirmer leur confiance dans l’avenir de leur filière !



[1] Source : FranceAgriMer (enquête mensuelle laitière).

[2] Source : Estimation CNIEL (enquête conversions).