Espace presse :

Paris, le 7 juillet 2011 – Une coalition constituée de 4 associations de défense de l’environnement, de 3 syndicats agricoles, de 5 producteurs et d’une association de défense des consommateurs désapprouve le projet de décret1 relatif à l’étiquetage des denrées alimentaires issues de filières qualifiées « sans organismes génétiquement modifiés (OGM) ». La déception est d’autant plus grande que ce projet de décret était attendu depuis longtemps.

Les paysans bio attendent des actes concrets : La Ministre de l’Écologie et le Ministre de l’Agriculture ont annoncé leur déplacement commun le  vendredi 8 juillet 2011 sur une ferme bio dans l’Essonne pour encourager le développement de l’agriculture biologique. Au-delà du signal politique important, la FNAB et son groupement régional de producteurs bio d'Ile de France, attendent des actes concrets.

Près de 6 000 personnes ont pris un "petit déj’bio", dans la cinquantaine de fermes biologiques qui participait à l’opération de la Fête du Lait bio le dimanche 5 juin. Par ailleurs, plus de 8 000 visiteurs ont participé aux animations pédagogiques et ludiques proposées aux quatre coins de la France.  Retour sur cette édition 2011.

Aujourd'hui, en France, près de 20 000 fermes ont choisi de produire selon le mode de l'agriculture biologique et sont certifiées. La filière lait bio y occupe une place importante et s’est fortement développée ces dernières années. Soutenue par la Fédération nationale d'Agriculture Biologique, la Fête du Lait Bio 2011 a lieu dans 4 régions : en Bretagne, à l'origine de l'opération, mais aussi en Alsace, Rhône-Alpes et Pays de la Loire.

Discrimination entre paysans, calendriers dépassés : la France condamnable ?
La FNAB, au nom d’une centaine de paysans bio, a interpellé le Commissaire européen à l’agriculture, Dacian Ciolos, afin d’obtenir des éclairages sur la légalité de la gestion française des « mesures agroenvironnementales » de la PAC.

Page 33 sur 36