Actualités de la bio

L’Assemblée générale des 9 et 10 avril 2013 à la Rochelle de la Fédération Nationale de l'Agriculture Biologique des Régions de France a élu son nouveau conseil d’administration et une nouvelle présidente, Stéphanie Pageot. Portait et premières orientations.

 

Stéphanie Pageot, première femme présidente de la FNAB et d’une organisation nationale paysanne bio

A l’unanimité, Stéphanie Pageot a été élue présidente de la FNAB pour l’année 2013. C’est la première femme présidente du mouvement des paysans bio créé en 1978 et qui représente aujourd’hui les paysans bio organisés dans notre pays (un réseau de 90 structures locales et régionales, près de 10 000 paysans adhérents et 300 salariés spécialisés).

Stéphanie Pageot a 41 ans. Originaire des Vosges, elle est ingénieure en agriculture de formation (ESITPA), installée avec son mari en agriculture biologique depuis 1998 en Loire Atlantique sur une exploitation en GAEC (3 associés) de production laitière et de transformation fromagère (160 ha- 300 000 l de lait) qui emploie 3 ETP.

 

Stéphanie Pageot, nouvelle présidente, avec Dominique Marion, président de la FNAB de 2009 à 2012

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A l’occasion de l’AG de la FNAB, elle a tenu à rappeler les orientations du mouvement des paysans bio : « l’agriculture biologique est l’expression la plus aboutie et performante de l’agro-écologie et s’inscrit donc pleinement dans le projet de mandature du ministre de l’agriculture. Les paysans bio d’hier, d’aujourd’hui et de demain sont des agriculteurs innovants, créateurs d’emplois et d’activités, et qui participent concrètement à la transition écologique et sociale l’agriculture. » Face aux défis du développement de la bio dans un contexte agricole moins favorable,  elle a également appelé de ses vœux une évolution rapide du paysage institutionnel : « le réseau FNAB travaille depuis sa création au développement de la bio. Il a su être là auprès des paysans, et toujours là, dans les moments de croissance comme de doutes, quand personne d’autre ne voulait accompagner les paysans et structurer les filières. Notre défi aujourd’hui est d’accueillir les 50 000 paysans bio d’ici quelques années. Nous nous réjouissons de la volonté affichée du réseau des Chambres d’agriculture de relever le défi et nous réitérons notre souhait d’un accord cadre national pour mettre en synergie nos forces respectives dans un souci d’efficacité de l’action publique. »

La nouvelle présidente de la FNAB rencontrera le ministre de l’Agriculture, Stéphane Le Foll, d’ici fin avril.