Nos publications

Partout les initiatives de relocalisation se multiplient : ici un magasin veut des carottes locales, là-bas un restaurant veut du jus de pomme et du cidre, une cantine veut 15% de bio local. Si ces initiatives sont intéressantes, elles peuvent être destructurantes pour les producteurs si elles sont menées tout azimut : temps passé à la vente,

au transport et à la préparation des commandes, difficulté de planifier, coût du carburant pour les livraisons… L’enjeu pour les producteurs bio est de pouvoir répondre à cette demande en s’assurant d’être performant sur le plan social, économique et environnemental.

Pour accompagner cette dynamique de relocalisation garante de cette triple performance, il est nécessaire d’impulser des innovations logistiques et organisationnelles, particulièrement dans le secteur de la vente en demi-gros (magasins, restauration collective, détaillants…). En effet, bien que ce segment de marché permette de diversifier ses débouchés, toucher de nouveaux consommateurs, massifier les volumes (sous condition de planification) ou sécuriser le producteur au travers d’un engagement réciproque, cette commercialisation présente des contraintes organisationnelles fortes pour les producteurs :

  • Des petits volumes de multi-produits en commande sur des nombreux points de dépôt
  • Pour des prix d’achat proches de ceux du marché de gros
  • Nécessitant un haut niveau de service (dont livraisons)

Les collaborations logistiques, bien que complexes à mettre en œuvre, semblent être une des réponses majeure à apporter pour répondre à ces enjeux. C’est pourquoi le GABNOR avec l’appui de la FNAB publie aujourd’hui le guide « Relocalisation des approvisionnements du secteur demi-gros et durabilité des chaines d’approvisionnement : pourquoi et comment impulser des pratiques logistiques collaboratives entre producteurs ? ». Ce guide est à destination de structures accompagnant les producteurs. Dans un premier temps, en 2014, un diagnostic de performance logistique et commercial a été bâti et testé afin d’évaluer les systèmes de distribution des producteurs d’un point de vue social, économique et environnemental. C’est cette méthode de diagnostic, empirique, que la FNAB et le GABNOR souhaitent partager à travers ce guide, afin de la consolider et l’améliorer. Les conclusions de cette méthode plaident pour une plus grande collaboration logistique entre producteurs d’une part, et entre producteurs et acheteurs d’autre part. Mais si la collaboration logistique fait consensus, elle n’en est pas moins complexe à mettre en œuvre. À partir d’une enquête sociologique, ce guide révèle également les freins et leviers à la collaboration logistique. Mieux connaître les freins à la collaboration est un préalable déterminant qui permet de mieux définir le rôle des structures d’accompagnement dans l’émergence de projets logistiques collaboratifs.

 

Téléchargez le guide « Pourquoi et comment impulser des pratiques logistiques collaboratives entre producteurs ? »