Nos actions

Développement de la bio

Accompagner les nouveaux producteurs, consolider les systèmes en place, maintenir le cap de productions cohérentes, solidaires et durables

logo

L'agriculture biologique est un atout majeur pour l’agriculture française et l’ensemble de la société. Prototype d’une agriculture durable, elle séduit de plus en plus de producteurs et suit ainsi un rythme de croissance soutenu. Pour la FNAB et les producteurs déjà engagés en agriculture biologique, il est primordial d’être présent pour accueillir et accompagner les nouveaux producteurs qui font le choix de l’agriculture biologique. L’implication du réseau professionnel est indispensable pour que ce choix continue d’être celui d’un mode de développement autant qu’un mode de production, porté par et pour les paysans biologiques d’hier, d’aujourd’hui et de demain.

 

Les actions menées par la FNAB et son réseau sur ce thème visent autant l’accompagnement des producteurs dans leurs trajectoires de conversion (aide aux choix et à l’analyse stratégique, aide à l’autonomie de décision…) que la professionnalisation du conseil apporté et des outils utilisés, ou la prise en compte de l’augmentation des productions à commercialiser.

 

Nos actions portent ainsi à rendre lisibles, efficaces et pertinentes les offres de services proposés par les producteurs bio et leurs groupements, notamment via l’échanges d’expériences et la mise en réseau. Elles visent aussi à assurer le lien avec les pouvoirs publics, à identifier les éventuels points de blocages au développement de la bio, et à être force de proposition pour les lever.

 

>> Pour en savoir plus sur les pratiques et les filières bio, l'installation et la conversion en bio, visitez notre site dédié : www.produire-bio.fr

Sur proposition du gouvernement lors de la 1ère lecture de la Loi de finances rectificative de 2012, les députés ont voté en faveur de la prolongation de deux ans du crédit d'impôt sur l'agriculture biologique pour favoriser ce mode de production « respectueux de l'environnement », pour lequel la France est importatrice nette de produits (le 07/12/2012)

 

Lors du salon "Tech and bio" début septembre 2011 à Valence, Anne Haegelin, responsable du pôle "développement" à la Fnab a donné une interview filmée pour expliquer en moins de 3 minutes ce qu'est et ce que peut faire un "pôle de conversion"

La circulaire de mise en œuvre des Mesures Agri-Environnementales pour les campagnes 2011-2013 est parue (référence C2011-3030 du 24/04/2011). Si la MAE « Conversion bio » n’est plus ouverte à de nouveaux engagements en 2011 (mesure 214-D), cette circulaire concerne toutefois le cadrage de certaines conversions à la bio dans le cadre des MAE-T (mesures 214-I).

Prévu à l’ordre du jour des conférences régionales sur l’agriculture biologique de début 2011, la nécessité de mise en place des Pôles conversion reste plus que jamais d’actualité pour accompagner et suivre les projets de conversion. Les régions Poitou-Charentes, Centre, Alsace, Bourgogne, PACA, Languedoc-Roussillon et Rhône-Alpes ont été les premières à mettre en place leur plate-forme ou à poser les bases d’un parcours d’accompagnement harmonisé. Au 1er trimestre 2012, 10 Pôles sont  en place.

Page 3 sur 3