Nos actions

Eau

Les enjeux sur l’eau : la réponse de l’agriculture biologique


L’Europe, au travers de la Directive Cadre sur l’Eau, a fixé un objectif ambitieux : atteindre le bon état écologique des eaux d’ici 2015. Alors qu’un rapport de la cour des comptes de décembre 2009 dénonce les moyens modestes déployés pour lutter contre les pollutions agricoles, l’inefficacité des leviers utilisés, ou le retard pris pour tenir les objectifs de la directive européenne, le réseau FNAB s’investit aux côtés de ses partenaires locaux et nationaux afin de construire des politiques fortes de préservation de la qualité de l’eau.


Nous le savons, en matière de préservation des ressources en eau sur des secteurs agricoles, la solution la plus durable et la plus efficace est le développement à grande échelle de l’agriculture biologique. Des chercheurs de l’INRA ont démontré que le cahier des charges de l’agriculture biologique est le plus favorable à une eau de qualité en classant les cahiers des charges agricoles pour des systèmes de polyculture (source : Girardin et Sardet, INRA, 2003). De plus, des expériences « grandeur nature » à l’échelle de vastes territoires - comme celle menée à Munich depuis 1991 – ont pu démontrer qu’il revenait 27 fois moins cher de mettre en place des mesures préventives que d’engager des actions de dépollution (dénitrification…) pour rendre potable une eau trop chargée en nitrates (source : SWM, 2006).


Les études et simulations réalisées par d’autres chercheurs montrent également que seul le passage à l’Agriculture Biologique en tant qu’évolution des pratiques agricoles permet d’améliorer la qualité de l’eau, les autres dispositifs de type « réduction d’intrants » ne permettant – au mieux – que de maintenir la qualité de l’eau au même niveau (source : colloque PIREN Seine, juin 2009).

Dans le contexte où la France a pris l’engagement de respecter l’échéance de 2015 pour atteindre ou conserver le bon état écologique des ressources en eau (loi Grenelle 2 : chapitre II, art.24), il est indispensable d’engager dès maintenant des changements profonds en matière de pratiques agricoles afin d’inverser rapidement la tendance. L’agriculture biologique doit aussi devenir un moyen de fédérer et de mettre en synergie les différents volets de l’action publique sur l’eau tels que la santé, l’aménagement du territoire, ou encore la restauration hors domicile.


Notre intervention et nos partenaires


Dans l’objectif de dynamiser le développement de l’agriculture biologique pour préserver la ressource en eau, la FNAB coordonne depuis 2007 un groupe de travail ouvert et collaboratif à l’échelle nationale. Ce collectif regroupe la FNAB et son réseau (7 groupements régionaux de producteurs bio participants), les 6 Agences de l’Eau, l’Assemblée Permanente des Chambres d’Agriculture (APCA), l’Institut Technique de Recherche en Agriculture Biologique (ITAB), l’Agence Bio, avec la participation des associations Solagro et Terres de liens, de l’INRA et du CEMAGREF, et avec le soutien et la participation du MEDDTL et du MAAPRAT.

Dans une démarche multi-partenariale, ce groupe de travail a assuré la co-construction d’outils spécifiques dédiés à l’accompagnement d’actions de préservation de la ressource en eau par le développement de l’agriculture biologique, et la mise en place d’expérimentations sur un réseau de sites pilotes.

pratique_dtLa FNAB a le plaisir de vous inviter à participer à une session de formation-actions "Pratiquer le dialogue territorial pour prévenir les blocages agricoles" de trois jours consécutifs à Jussieu. Cette session se déroulera du 22 au 24 juin prochain en présence de Philippe Barret (Geyser) avec les témoignages de Nicolas Carton (Communauté d’Agglomération du Douaisis, sous-réserve) et Michel Carré (ex-AFIP Bretagne) sur leur démarche de dialogue territorial.

seminairefouesnantLa Communauté de Communes du Pays de Fouesnantais, la FNAB, le Groupement des Agriculteurs Biologiques du Finistère et la Fédération Régionale des Agrobiologistes de Bretagne ont le plaisir de vous inviter à participer au séminaire national organisé le mardi 16 juin 2015 à Fouesnant (29) intitulé "Les nouvelles approches de gestion intégrée de l’eau : quelle place pour la bio dans les projets de territoires ?".

La FNAB vient de sortir un nouveau livret de 6 fiches expériences sur la thématique Eau & Bio. Ces fiches rassemblent plus de 50 projets mis en œuvre sur des zones de captages ou des bassins versants pour réduire les pollutions agricoles et non agricoles par la bio dans les 6 bassins hydrographiques métropolitains.

Pratiquer le dialogue territorial pour prévenir les blocages. Le cas des captages d’eau potable. 13 février 2014.

L’analyse des démarches de protection des eaux et des milieux aquatiques montre que si la gestion des pollutions diffuses d’origine agricole à l’échelle des zones de captages est une question d’intérêt général,

Les actes du séminaire national « Agriculture biologique, filières, foncier : des synergies pour la qualité des eaux et le développement territorial » organisé par la FNAB les 28 et 29 mai 2013 à La Rochelle viennent de paraître.

Page 1 sur 4