Filières de commercialisation

La FNAB et les acteurs de la filière bio œuvrent pour une meilleure structuration de la commercialisation des pommes et poires bio. Un calendrier de périodes indicatives de première mise en marché des différentes variétés avait été édité en 2010. En 2012, Biocoop, Naturalia, BioMonde, Satoriz, Pronatura, les organisations de producteurs membres de Coheflor Bio et la FNAB se sont engagés via une charte à respecter un ensemble de bonnes pratiques de commercialisation et le respect du calendrier de mise en marché. En 2017, les acteurs réitèrent leur engagement en signant une charte rénovée.

 

Signature de la nouvelle charte de bonnes pratiques de commercialisation

des pommes et poires biologiques en mars 2017

 

 

La Fédération Nationale d’Agriculture Biologique des régions de France (FNAB) et les acteurs de la filière bio œuvrent pour une meilleure structuration de la commercialisation des différentes variétés de pommes et poires biologiques sur le marché français. Dès 2010, un calendrier de périodes indicatives de première mise en marché des différentes variétés avait été édité en collaboration avec les arboriculteurs bio et les organisations économiques.

 

 En 2012, Biocoop, Naturalia, BioMonde, Satoriz, Pronatura, les organisations de producteurs membres de Coheflor Bio : Norabio, APFLBB, Bio Loire Océan, Val Bio Centre, SoléBio et la FNAB se sont engagés au travers de la signature d’une charte à respecter un ensemble de bonnes pratiques de commercialisation et le respect du calendrier de mise en marché.

 

7 ans après le démarrage de cette démarche, en 2017, les acteurs réitèrent leur engagement par la signature d’une charte rénovée des bonnes pratiques de commercialisation des pommes et poires biologiques. L’occasion de prendre du recul sur le développement du marché et de faire le point.

 

Les objectifs partagés : respecter collectivement et l’étalement des mises en marché des différentes variétés de pommes et poires bio proposé dans le calendrier afin d’échelonner l’arrivée des fruits en fonction de leurs aptitudes de conservation et de leur optimum gustatif et d’améliorer la visibilité de la grande diversité fruits à pépins bio. Il s’agit aussi de maintenir un marché stable, rémunérateur pour tous.

 

Les conversions de vergers de pommes et poires biologiques ont repris un développement comparable à 201 : le potentiel de production augmente de façon soutenue depuis 2 ans. Les surfaces de vergers de pommes certifiés bio et en conversion ont augmenté de 14% en 2015 avec 4531 ha en pommes de table sur 1246 fermes. Pour les poires, la croissance est encore plus forte avec +19% de surfaces engagées soit 770 ha de vergers de poire répartis sur 410 fermes (source Agence Bio). Cela fait échos au contexte de progression du marché de la bio, et notamment du secteur des fruits et légumes bio : selon Interfel, en 2016, les achats des 15 fruits et légumes bio les plus consommés (dont pomme et poires, hors agrumes) ont augmenté de 14% en volume et de 19% en valeur sur la plupart des circuits par rapport à 2015. Dans ce contexte de changement d’échelle, les arboriculteurs souhaitent sensibiliser tous les acteurs de la filière aux bonnes pratiques de commercialisation et les encourager à s’engager également dans la charte.

 

Les signataires souhaitent faire valoir les spécificités des pommes et poires biologiques en œuvrant collectivement pour, proposer aux consommateurs une grande diversité de pommes et poires biologiques, de saison et de qualités et pour favoriser des relations commerciales équitables et durables dans la filière. Cet outil fournit aux nouveaux producteurs de fruits bio des repères et conseils pour organiser au mieux leur commercialisation.

 

Le 1er mars 2017, le stand de l’Agence Bio au salon de l’Agriculture a accueilli la signature de cette charte rénovée avec Bio Loire Océan, Norabio, Val Bio Centre et Solebio côté producteurs et Biocoop côté distribution (Pronatura ayant signé le lendemain et Satoriz par voie électronique). Cette rencontre a été l’occasion de présenter le nouveau calendrier des périodes indicatives de mise en marché, les principes de la nouvelle charte et les engagements pris. Une réflexion commune pour aller plus loin sur les enjeux de qualité des fruits à pépins en bio va aussi s’enclencher en 2017 entre les signataires de la charte.

 

Ce moment a permis de faire déguster aux visiteurs du salon la grande diversité de variétés existantes en pommes et poires biologiques.

 

signature charte pomme poire

De gauche à droite : Julien Picq (Val Bio Centre), Adrien Abhervé (Biocoop), Florent Guhl (Agence Bio), Mathieu Lancry (Norabio et FNAB), Claude Vignaud (Solebio), Geoffroy Viaud (Biocoop), Michel Delhommeau (Bio Loire Océan)

 

Associer l’ensemble des acteurs économiques est nécessaire pour avoir un véritable effet levier sur la structuration des mises en marché et pour veiller à ce que la dynamique économique de la bio reste en cohérence avec les exigences légitimes des consommateurs et des citoyens.

 

 Respecter la charte et son calendrier, c’est s’engager

collectivement pour la structuration cohérente de la filière bio

Producteurs, Organisations de producteurs, Coopératives

Grossistes, Expéditeurs, Distributeurs

Rejoignez la démarche !

 

=> Téléchargez le calendrier et la charte signée par les acteurs de la filière