Nos actions

Politiques agricoles

L’inclusion de l'agriculture biologique dans les politiques publiques

 

La FNAB, par ses actions transversales sur les politiques publiques travaille à une plus grande visibilité et reconnaissance de la Bio dans la législation agricole. Dans le contexte politique actuel qui soutient un type d'agriculture néfaste pour l'environnement, destructeur de l'emploi rural et moins-disant concernant la rémunération des producteurs, il est indispensable de faire entendre une voix alternative, porteuse d'un autre modèle de société. La FNAB vise à l'émergence d'une nouvelle Politique Agricole Alimentaire, respectueuse de l'environnement et de l'humain.

 

De façon générale, la FNAB défend les spécificités de la bio et tente de rééquilibrer les forces politiques et financières, en valorisant l'efficacité de la bio, et rappelant aux pouvoirs publics leurs engagements en faveur de l'agriculture biologique : 20 % de la surface agricole utile en 2020. En 2012, la FNAB a lancé la campagne "Osons la bio!".

 

Ainsi, à titre d'exemple, la FNAB promeut le développement des soutiens à l’agriculture biologique dans les dispositifs publics (type PDRH, crédit d’impôt bio, mesures agro-environnementales), et ce avec le relai des groupements régionaux de son réseau.

 

Que ce soit au niveau français (travaux sur la Loi de Modernisation Agricole, Grenelle de l’environnement, Loi de finances), au niveau européen (positions sur la Politique Agricole Commune d’aujourd’hui et sa réforme) ou au niveau international (via IFOAM), la FNAB s’investit sur ces sujets pour porter la voix des paysans bio.

 

Elle anime un réseau de groupements de producteurs et analyse les difficultés rencontrées sur le terrain, coordonne les propositions avec les partenaires (IFOAM, PAC2013...), négocie auprès de différents interlocuteurs institutionnels, tisse des liens de confiance avec eux et diffuse l’information au sein de son réseau.

Pour en savoir plus sur la réforme de la PAC : Visitez le site du Groupe PAC 2013, pour une autre PAC

La FNAB, en partenariat avec 7 organisations européennes de producteurs bio et IFOAM EU, a développé un manuel intitulé « Approches coopératives du développement rural : Un manuel pour les opérateurs bio », afin d'aider les producteurs bio à faire bon usage des possibilités offertes par le nouveau Programme de développement rural pour la période  2014–2020 permettant de stimuler la coopération et la structuration.

La structuration et les approches innovantes sont deux éléments clés de la réforme de la PAC 2014-2020 et en particulier des nouveaux programmes de développement rural (PdR).

La PAC 2015-2020 présente des modifications importantes par rapport à la précédente programmation. Retrouvez ici la note FNAB présentant les principales évolutions et l'impact de ces changements pour le mode de production biologique.

L'Union Européenne a validé le doublement des plafonds des aides de minimis pour la production primaire agricole; ce plafond passe ainsi de 7 500 € à 15 000 € d'aides cumulées (tous dispostifs relevant du de minimis agricole cumulés) pour 3 exercices consécutifs. Retrouver dans cet article le texte (paru au JO-UE du 24/12/13) et la présentation de ses conséquences directes pour les producteurs bio.

Lors du conseil des Ministres du 10/07/2013, Stéphane Le Foll a présenté les différents scénarios envisagé pour l'application de la PAC au niveau français et les possibilités de redistribution des financements.

Page 1 sur 8