Se former, s'informer

Espace presse

Dans cette rubrique, vous trouverez les archives nos communiqués de presse, ainsi que toutes les indications concernant les évènements auxquels nous pourrions vous convier (conférences de presse, ...) et les dossiers préparés à ces occasions.

 

Vous souhaitez recevoir nos communiqués ? Vous souhaitez vous entretenir avec un représentant de la FNAB, ou un producteur du réseau ?

 

Laissez nous vos coordonnées via notre formulaire de contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Paris, 12/07/19. Hier avait lieu le Comité National d’Agriculture Biologique (CNAB) qui devait se prononcer sur l’avenir des serres chauffées bio après deux mois de campagne contre le chauffage menée par la FNAB avec le Réseau Action Climat, la Fondation Nicolas Hulot et Greenpeace France. Avec 22 voix pour et 15 voix contre, le CNAB a voté un premier encadrement du chauffage pour les serres biologiques. Si ce compromis, proposé par le ministère de l’agriculture et soutenu par la FNAB, n’interdit pas totalement le recours au chauffage en bio, il le limite très fortement et pose une première limite au risque d’industrialisation de l’agriculture biologique. Jusqu’à aujourd’hui il n’y avait aucun encadrement de l’utilisation du recours au chauffage dans les serres bio, cette décision est donc une avancée significative. CP

Il suffit de regarder le calendrier de saisonnalité publié par l’Agence Bio pour le comprendre, la tomate est bien un produit d’été. Et pourtant, le débat sur les serres chauffées en bio est en train de tourner au ridicule au sein de l’Institut national de l’origine et de la qualité (INAO) avec sur la table des propositions de négociation visant à faire accepter l’impensable : faire passer la tomate du statut de légume-fruit d’été à celui de légume-fruit de printemps. Pourquoi changer l’agriculture quand on peut changer la saisonnalité ?CP

Communiqué de presse du 5 juin 2019

Le 4 avril la FNAB et le Synabio alertaient sur la nécessité d’encadrer rapidement le recours au chauffage pour les serres biologiques afin d’empêcher la production de fruits et légumes bio hors saison. Alors que les projets de conversion basés sur un recours sans limite au chauffage continuent de voir le jour, notre demande de moratoire n’a pas été entendue. La FNAB décide donc d’agir en mobilisant l’opinion publique aux côtés de 3 associations environnementales : le Réseau Action Climat, la Fondation Nicolas Hulot et Greenpeace France.CP

Paris, 23/05/2019. Ce matin, le comité Bio de l’interprofession des fruits et légumes a élu comme co-rapporteur un défenseur affiché d’une agriculture biologique industrialisée, poussant notamment un recours sans restriction au chauffage des serres pour la production de fruits et légumes bio à contre saison, en contradiction totale avec le règlement biologique européen. Dans ces conditions, la FNAB et la Confédération paysanne quittent le Comité bio d’Interfel. CP

Page 1 sur 36