Vie associative

Du 14 au 16 novembre, la FNAB et Bio d’Aquitaine ont organisé les Journées d’Automne de la FNAB. Cette édition 2010, accueillie à Anglet (64) a été un franc succès. 114 participants dont 47 producteurs (représentant 15 régions) se sont rendus au Pays Basque. Retour sur ces 3 jours de rencontre riches en discussions.

Organisées chaque année par un groupement régional membre du réseau FNAB, les Journées d’Automne sont un temps fort pour le réseau. Bien sûr, c’est l’occasion d’aller à la rencontre d’un groupement, de ses producteurs, de leur terroir. Mais c’est également un moment pour échanger,  se former,  s’informer,  s’exprimer.

 

Pour les nouveaux arrivants dans le réseau (producteurs ou salariés), c’est la possibilité de rencontrer d’autres personnes, qui partagent les mêmes questionnements, ou qui justement, ont obtenu des réponses. Pour les plus anciens, c’est l’occasion de transmettre, ou de se poser sans cesse de nouvelles questions.

 

Les Journées d’Automne 2010 souhaitaient aborder la bio en tant qu’actrice du changement social. Trois thématiques ont été travaillées :

-       la biodiversité

-       l’économie sociale et solidaire

-       les politiques agri-environnementales. (lien vidéo you tube)

 

L'agriculture biologique défend une approche dynamique et globale de la richesse génétique naturelle. Elle ne cherche pas à modifier la nature mais bien à innover avec elle. La co-construction entre producteurs, instituts techniques et instituts scientifiques fait d’ailleurs partie intégrante de l'innovation technique apportée par le mode de production bio.

 

Si la biodiversité fait partie de ses indéniables plus-values environnementales, l'agriculture bio peut-elle contribuer à la révolution écologique? Il faut maintenant passer d'une économie productiviste agricole – qui consomme plus d'énergie qu'elle n’en produit - au paiement des services environnementaux qu’apporte l’agrobiologie.

 

Mais la biodiversité est également un enjeu économique. De nos jours, les producteurs cultivent de nombreuses innovations socio-économiques et construisent de nouveaux moyens d’entreprendre. A partir d'une autre façon de penser, ils apportent une nouvelle vision de la création de richesses, de sens, de liens sociaux.

 

Se joue là un renversement des modèles de développement. Il s’agit de passer de la spécialisation à la polyvalence, de la quantité à la qualité, du commerce à l'échange etc.

 

De nombreux intervenants ont donc partagé leur vision et leur expérience sur un thème riche : « la bio, actrice du changement social ».

 

A noter la présentation par Patrick Dauron (président) et Laurent Masseron (délégué général) d'Agrobio Poitou Charentes du travail de prospective réalisé à l'échelle régionale sur la bio à 2020. 4 scenario probables ont été examinés, ils ont permis ensuite un positionnement collectif des acteurs de l'accompagnement en région préalablement à la création du pôle de conversion. A écouter ci-dessous (45 minutes):

{play}images/stories/Audio/JA2010AgrobioPoitouCharentes.mp3{/play}