Vie associative

 

Réunie les 29 et 30 Mai à Argentan en Normandie à l’occasion de son Assemblée Générale, la Fédération Nationale d’Agriculture Biologique, a accueilli les représentants des associations France  Nature environnement (FNE), Agir pour l'environnement (APE), UFC Que choisir, et des syndicats agricoles de la FNSEA, de la Coordination rurale et de la Confédération paysanne pour un colloque sur le thème « l'agriculture biologique, une agriculture à part entière ». Le ministre de l'agriculture et de l'agro alimentaire, Stéphane Le Foll, a transmis un message à l'AG de la FNAB.

Ce sont 17 régions et leur délégation qui ont répondu présentes à cette Assemblée générale du réseau FNAB. 2 jours de travail et un colloque public pour déterminer les orientations pour 2012, année charnière avec entre autre la nouvelle mandature présidentielle, la réforme de la PAC, l'élaboration du 10ème programme des agences de l'eau, et la préparation des élections professionnelles agricoles...

 

A l'occasion de son AG, la FNAB a organisé un colloque public sur le thème "l'agriculture biologique, une agriculture à part entière". L'occasion d'interpeller les invités sur les enjeux de la fututure politique publique en faveur du développement de l'agriculture biologique.


L'agriculture biologique doit se développer pour répondre aux attentes des sociétés
Pour les environnementalistes, l'agriculture biologique est une référence pour penser et mettre en œuvre la transition écologique et sociale de l'agriculture conventionnelle. Stephen Kerckhove (APE)  précise qu'il faut éviter une agriculture duale où les 25000 producteurs bio cacheraient « la forêt transgénique » d'une agriculture industrielle. Jean-Claude Bévillard (FNE) a rappelé que le combat sur la réduction des pesticides est très difficile car là se joue le changement de système agricole.  Présentant l'étude de l'UFC Que choisir sur les pollutions agricoles de l'eau, Olivier Andrault, rappelle que les consommateurs ne veulent plus payer à la place des pollueurs et indique que l'agriculture biologique fait partie de la solution pour retrouver la qualité des eaux. Tous s'accordent sur une vraie mesure bio dans la future PAC.


>>voir l'intervention de Stephen Kerckchove, d'Olivier Andrault et de Jean-Claude Bévillard.


L'agriculture biologique, une obligation de réussite pour les syndicats agricoles
Les objectifs de 20% de la surface agricole utile en bio en 2020 sont clairement acceptés par les représentants des syndicats agricoles. Pour Philippe Collin, porte parole de la Confédération paysanne et paysan bio, « toutes les agricultures ne se valent pas, elles ne sont pas aussi prometteuses d'avenir que l'agriculture biologique ». Pour Bernard Lannes, président de la Coordination rurale, « l'agriculture de demain passera aussi par le bio » et dit adhérer aux propositions faites par la FNAB dans son cahier propositionnel. Pour Daniel Prieur, secrétaire général adjoint de la FNSEA, « l'objectif de 20% est ambitieux, mais le jeu en vaut la chandelle ».

 

retrouvez l'intervention de Daniel Prieur, secrétaire général adjoint de la FNSEA:

{youtubejw}fnsPwjIYqQ0{/youtubejw}

 

retrouvez l'intervention de Bernard Lannes, président de la Coordination rurale:

{youtubejw}qXVluW4KbFQ{/youtubejw}

 

retrouvez l'intervention de Philippe Collin, porte parole de la Condération paysanne:

{youtubejw}9jYztfl9JrE{/youtubejw}



Le Ministre de l'agriculture prêt à travailler avec les paysans bio pour un nouveau plan d'action
Stéphane Le Foll s'est adressé à l'AG de la FNAB pour annoncer la nécessité de travailler, avec les paysans bio, à un nouveau « plan bio » conformément aux engagements du Président de la République. Une rencontre est prévue très prochainement pour se mettre au travail.



{youtubejw}ct2W-9DLZtU{/youtubejw}

 

Laurent Beauvais, président du Conseil régional de Basse Normandie a présenté la problématique des politiques territoriales en faveur de la bio et du lien avec les actions du réseau bio en région. Son intervention fait écho au colloque organisé par la FNAB le 6 juillet 2011 en partenariat avec l'ARF.  Voir son intervention sur la chaine FNAB.

 

Pour réussir les objectifs 20%, le président de la FNAB, Dominique Marion, a conclu ce colloque en rappelant que l'agriculture biologique avait besoin d'une politique publique forte, concertée, en cohérence avec les objectifs sociétaux portés par les associations environnementalistes et de consommateurs et appuyée par les organisations agricoles représentatives. Chacun, à sa place, a répondu présent. La mandature qui commence doit donner les perspectives. Voir son intervention ci-dessous:

 

{youtubejw}Auemsy3Nios{/youtubejw}