Lundi 19 mars 2012 dans le cadre du salon "vivre autrement", la FNAB et la SPAS, organisateur du salon, avec le soutien de l'Ambassade des USA, ont organisé une conférence exceptionnelle. compte rendu et liens vidéos ci-après.

 

L'agriculture biologique peut-elle "nourrir le monde"? Les produits bio sont-ils accessibles à tous? Quelles sont vraiment les perfomances de l'AB par rapport aux modes de production conventionnel dans les pays développés? Peut-on faire une économie relocalisée qui situe les consommateurs et les producteurs en collaboration plutôt qu'en concurrence d'intérêt? Autant de questions récurrentes qui ont déjà trouvées leurs réponses. En ce sens, "les alternatives existent!".

 

Oui, l'agriculture biologique peut nourrir le monde, au Nord, comme au Sud!

Cette conférence internationale fut l'occasion d'un regard comparatif France - Etats Unis d'Amérique.

Jeff Moyer, (photo ci-contre) directeur de la ferme expérimentale de l'institut Rodale, nous a présenté une étude sur 30 ans de comparaison bio / conventionnel, à tous points de vue la comparaison est favorable à la bio. Un moment exceptionnel avec ce paysan, représentant d'un Institut qui travaille depuis 60 ans sur la bio. Etude téléchargeable ici

>> La vidéo de l'intervention de Jeff Moyer est visualisable en français ici et en anglais ici

 

 

Claude Aubert (Ci-contre) ingénieur agronome français et co-fondateur de terres vivantes, a fait un point précis sur les données disponibles dans le monde sur cette question des rendements. Résultat? Si l'on tient compte des moyennes régionales des rendements agricoles dans le monde, la bio fait quasi jeu égal avec l'agriculture conventionnelle (environ 8% de moins). Présentation téléchargeable ici

Jacques Caplat (à droite), ingénieur agronome et auteur du livre "l'agriculture biologique pour nourrir l'Humanité" (Ed.Actes Sud, mars 2012, extraits) a rappelé pour sa part le coût principal pour l'Humanité de notre agriculture industrielle: la pauvreté et la création de chômage. Il a présenté les techniques alternatives les plus productives au monde (cultures associées, agroforesterie, "jardin de case"). Présentation téléchargeable ici (attention utilisable licence Creative Commons BY-NC-SA)

>> L'intervention vidéo de Claude Aubert est visualisable ici et celle de Jacques Caplat ici

 

 

 

Birgit Hell, (à gauche) attachée aux affaires agricoles de l'Ambassade d'Autriche a présenté la situation de la bio dans un pays qui compte près de 20% de sa surface en bio... Lashonda McLeod, (à droite) attachée aux affaires agricoles de l'Ambassade des USA a rappelé les gands chiffres de la bio dans son pays au moment où un accord d'équivalence des normes bio USA-Europe vient être signé. vidéos à venir. présentation téléchargeable ici

>> L'intervention de Birgit Hell est visualisable ici et celle de Lashonda McLeod ici

 

 

Des produits accessibles à tous? la démonstration par la preuve

Cette conférence a vu la participation de paysans bio, d'entrepreneurs, qui proposent tous les jours des solutions pour "nourrir les villes" sans exclusives et dans le cadre d'une économie solidaire territorialisée. Un "produit et consommée en France" qui va bien au-delà d'une incantation politique de circonstances ou d'un trompe l'oeil au sein d'une filière internationnalisée...

 

Andrea Ferrante, (au centre) paysan membre de l'AIAB (Italie) et du bureau exécutif d'IFOAM Europe, a situé l'enjeu d'un nouveau modèle de distribution alimentaire du point de vue des droits du consommateur - citoyen et des vraies valeurs de la production alimentaire (travail paysan, qualité environnementale, qualité nutritionnelle et gustative etc.). Concrétement l'Italie a développé des groupes locaux de rencontres consommateurs et producteurs, tout en faisant de la restauration collective, notamment scolaire, le deuxième marché de la bio pour les producteurs italiens.

Son intervention est visualisable ici présentation à venir.

 

Greg Boulos, (ci-contre) paysan bio qui développe un système local de type AMAP dans le cadre notamment du mouvement Slow food a vivement intéressé l'audience avec la présentation de sa ferme éco-conçue qui participe de la revitalisation du territoire de Pittsburgh aux Etats -Unis. >> vidéo de son intervention ici et site internet de la ferme ici

 

Nathanaël Bourdier (à gauche sur la photo du bas) a présenté son économie bio locale (Agro bio Conso) autour de la Ferme du Rondeau qui a fêté en 2011 ses 50 ans d'existence en bio avec trois générations, Benoit Canis (à droite, même photo) a complété la présentation d'un film sur l'expérience des "bio caba" élaborés dans par une entreprise d'insertion et distribués dans des quartiers dits défavorisés de la périphérie de Lille, Roï Hendel (au centre), gérant et co fondateur de la marque "ICI: épicerie locavore" a montrer comment on peut produire et transformer de la farine 100% bio en ile de France.

 

L'expérience Bio caba est visuable ici et celle d'Agro bio conso en Franche comté est visualisable ici

 

 

Cette conférence internationale s'inscrit dans la campagne de la FNAB "Osons la bio! pour 20% de bio en 2020". Dominique Marion, président de la FNAB, a tenu une conférence de presse en forme de premier bilan public des programmes et engagements des candidats à l'élection présidentielle de 2012 en faveur de la bio. voir le dossier de presse ici