Historique

Informer, sensibiliser, mobiliser, construire un nouveau modèle, apporter une expertise, mutualiser les expériences… La FNAB fédère, par les organisations adhérentes qui la composent, les agrobiologistes des régions de France.  Sous le terme générique d'agriculture biologique, sont comprises la biodynamie, la permaculture, et toutes les formes d'agriculture biologiques reconnues comme telles par les pouvoirs publics. Depuis 1978, elle oeuvre pour un développement cohérent, durable et solidaire du mode de production biologique.

Informer, sensibiliser, mobiliser, construire un nouveau modèle, apporter une expertise, mutualiser les expériences…

 

La FNAB fédère, par les organisations adhérentes qui la composent, les agrobiologistes des régions de France.  Le réseau FNAB se compose d’une fédération nationale, de groupements régionaux et de groupements départementaux. Les adhérents de la FNAB peuvent être des syndicats, unions de syndicats, associations de producteurs, organisations de producteurs à vocation syndicale ou, par défaut, le collège producteur d'une lnterprofession Biologique Régionale. Sous le terme générique d'agriculture biologique, sont comprises la biodynamie, la permaculture, et toutes les formes d'agriculture biologiques reconnues comme telles par les pouvoirs publics.

 

En tant qu’organisme professionnel à vocation syndicale, la FNAB a essentiellement pour objet l’organisation, la représentation et la défense au plan national et international de la profession d'agrobiologiste. Elle s’investit dans l’appui à l’organisation des producteurs et plus largement du secteur biologique. Elle a ainsi participé à la création de nombreux mouvements, syndicats, associations, organisations spécialisées …

 

En tant que fédération, elle anime le réseau des groupements d’agriculteurs biologiques répartis sur le territoire français. Ainsi, elle appuie les réflexions et les actions des groupements adhérents, pour que se développe en étroite collaboration une agriculture biologique de haute qualité, qui soit ouverte à tous.

 

Elle a également un rôle d’interface entre son réseau, et les organisations européennes ou mondiales de la bio (IFOAM…). Elle porte la voix des producteurs biologiques auprès des institutions, et travaille avec elles au développement agricole. En tant que représentant de tous les producteurs biologiques, elle les alerte sur les besoins de la profession, les améliorations nécessaires, et en suit activement la mise en œuvre.