Soutenir les agriculteurs bio

Depuis 1978, la FNAB porte la voix des agriculteurs et agricultrices bio

Text of the printing and typesetting industry. Lorem Ipsum has been

Etre à l’écoute des besoins des agriculteur-rices bio est une priorité pour que se développe une agriculture biologique de haute qualité, cohérente et accessible au plus grand nombre

Représenter les agriculteurs-rices bio dans les instances régionales, nationales, européennes

En tant qu’organisme professionnel, la FNAB a pour objet l’organisation, la représentation et la défense au plan national et international de la profession d’agrobiologiste. 

Défendre des valeurs et un modèle agricole exigeant

La structuration en réseau et la gouvernance de la FNAB  permettent une prise en compte des besoins et des expériences de terrain des agriculteur-rices bio. Parmi les combats chers au réseau FNAB, il y a la défense des aides à la bio, du métier d’agrobiologiste, du cahier des charges de l’agriculture biologique et enfin, la préservation de la place des producteur-rices dans les instances de décisions.

Quelques exemples non exhaustifs des actions menées par la FNAB en 2021

Mobilisation importante pour une PAC qui rémunère les service environnementaux rendue par la bio

Au premier semestre 2021, tout le réseau FNAB s’est mobilisé pour obtenir un paiement pour services environnementaux pour la bio de 145 € / ha / an sur le pilier 1 de la PAC :

  • 2 pétitions ont été lancées sur change.org et sur la platemeforme Agir pour l’environnement pour demander plus de soutien à la bio dans la prochaine PAC 
  • Début avril, la FNAB a mobilisé lors  d’un événement près de 60 député-es et sénateur-rices, ainsi qu’une dizaine de journalistes. La FNAB demande 1 milliard d’euros pour la bio dans la prochaine PAC
  • Fin avril plus de 300 élu-es de toute la France signent une tribune pour défendre la bio dans la PAC parue dans la quasi-totalité de la presse régionale quotidienne.
  • Début mai la FNAB lance un simulateur des aides de la future PAC et démontre que les agriculteur-trices bio vont perdre jusqu’à 66% de leurs aides environnementales dans les arbitrages en cours
  • Mi-mai, le réseau lance la campagne #LaBioAPoil sur les réseaux sociaux. Des dizaines d’agriculteur-rices se prennent en photo nu-es pour dénoncer les arbitrages en cours dans la future PAC
  • Fin mai la FNAB publie dans Le Monde avec l’association Alerte Médecins Pesticides une tribune dénonçant les incohérences entre la politique agricole et les politiques de santé publique
  • La première semaine de juin ont lieu des mobilisations partout en France pour dénoncer les arbitrages en cours
  • En tant que membre de la Plateforme pour une Autre PAC, la FNAB et son réseau ont par ailleurs été solidaires des actions menées par celle-ci

Crédit d’impôt bio

Dans le prolongement de cette campagne, la FNAB et son réseau ont travaillé avec des parlementaires de tous horizons politiques pour demander avec un an d’avance la prolongation et la revalorisation des du crédit d’impôts à l’agriculture biologique, dans le cadre du projet de Loi de Finance 2022. De nombreux courriers ont été envoyés aux DRAAF et aux parlementaires, des propositions d’amendements ont été formulées. Des rencontres entre le président de la FNAB et les parlementaires de l’assemblée et du sénat ont été organisées pour expliquer l’importance de cette prolongation. Le sujet a été également porté à la connaissance du Ministre de l’Agriculture Julien Denormandie aux 20 ans de l’Agence Bio.


Tout ce travail a payé puisque l’Assemblée Nationale a voté vendredi 12 novembre à l’unanimité une prolongation du crédit d’impôt bio entre  2023 et 2025 ainsi qu’un revalorisation à hauteur de 4500 €, à partir de 2023.

« On veut la bio pour tous »

« On veut la bio pour tous »

Soutenir les agriculteurs bio

Accompagner les collectivités

Impliquer les consommateurs citoyens